Responsabilité

Il paraît, selon le Canard Enchaîné du 19 avril, que Marine Le Pen a provoqué un tollé en déclarant que la France n’était pas responsable de la rafle du Vél d’Hiv – au cours de laquelle plus de treize mille juifs apatrides avaient été arrêtés en juillet 1942. Ce que voulait dire la candidate FN à la présidence de la République française était naturellement qu’il fallait attribuer l’événement au gouvernement de l’époque et non à la France en général, en quoi elle a parfaitement raison.

Mais il faut savoir que si elle prétendait qu’il fait beau un jour de grand soleil, Mme Le Pen provoquerait un tollé, c’est-à-dire le courroux du Canard, du Monde, de Libération et de quelques autres organes de presse tout aussi honnêtes et objectifs.

M. P.

Thèmes associés: Histoire - Médias - Politique française

Cet article a été vu 796 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions