Encore des enquiquineurs

Les véganes ne sont pas les seuls à vouloir nous pourrir la vie. Des «politiciens sensibles à la problématique de l’environnement» veulent sévir contre les affreux inconscients qui, en nombre croissant, se permettent d’aller passer deux ou trois jours à quelques centaines de kilomètres de chez eux, grâce aux tarifs très bas pratiqués par diverses compagnies aériennes – certains Suisses particulièrement pervers s’envolent même chaque week-end, vous vous rendez compte?!?

Les conseillers nationaux socialistes zuricois Thomas Hardegger et Priska Seiler Graf, notamment, veulent faire voyager tous ces amateurs d’escapades en train. «(…) Pour un voyage de 500 km, on pourrait très bien prendre le train», s’écrie Mme Seiler Graf.1

Cette dame ne doit pas partir souvent en week-end...

Vous en serez tout surpris, mais notre Priska socialiste a été visitée par une idée particulièrement originale: on pourrait prélever une taxe sur les billets d’avion bon marché. On s’en veut vraiment de ne pas y avoir pensé!

En plus, bien entendu, il faut sensibiliser un public forcément imbécile aux conséquences des vols court-courriers sur l’environnement.

On savait depuis longtemps que les socialistes ne se souciaient plus du bien-être du peuple. Il nous restait à apprendre qu’ils se préoccupent avant tout de lui empoisonner l’existence.

M. P.

 

1 http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/30665611.

Thèmes associés: Economie - Environnement - Politique fédérale

Cet article a été vu 535 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions