Générosité

Une association genevoise récolte des vieux vélos et les apporte dans les foyers pour requérants d’asile, à charge pour les «migrants» de réparer les bicyclettes hors d’usage.

C’est gentil, et, à en croire les bienfaiteurs, les bénéficiaires de cette initiative hautement charitable sont enchantés. Quoi de plus merveilleux, en effet, que de récolter le rebut des autochtones et de le remettre en état pour pouvoir s’en servir et acquérir ainsi une autonomie bienvenue? Quel plaisir de rendre service aux généreux donateurs en leur épargnant la pénible nécessité de ne livrer que du matériel immédiatement utilisable!

Pour couronner le tout, l’opération a été baptisée Missié Vélo.

Je m’élève avec la dernière énergie contre ce paternalisme condescendant à connotation raciste, qui rappelle les heures les plus sombres de la colonisation.

M. P.

Thèmes associés: Immigration - Politique genevoise

Cet article a été vu 1278 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions