La roche tarpéienne est proche du Capitole

Après Bernard Madoff, Dominique Strauss-Kahn et quelques autres, voici que Harvey Weinstein est dans la tourmente. Il ne suffit plus d’être juif, millionnaire et célèbre pour échapper à la critique, voire à la justice.

La presse semble aujourd’hui découvrir avec stupeur ce qui est de notoriété publique depuis des siècles: les hommes riches et puissants ont une tendance naturelle à profiter de leur richesse et de leur puissance pour «favoriser la carrière» des femelles qui sont prêtes à coucher pour gagner l’aisance financière, la notoriété ou simplement un rôle dans un film.

Aussi longtemps que le prédateur a le pouvoir, et qu’il pourrait encore favoriser sa carrière ou lui nuire, la femelle tripotée se tait et caresse le malotru dans le sens du poil. La presse se tait. Les leaders politiques se taisent. Mais il suffit que le grossier ait fini de rendre les services qu’on attendait de lui, en haut lieu, et il est jeté aux lions comme un vulgaire chrétien.

Entre 1990 et 2016, Harvey Weinstein a financé plusieurs campagnes électorales en tant que grand donateur du Parti démocrate. Soutien de Bill Clinton puis de Barack Obama, il a poursuivi cette activité pour Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle de 2016, faisant le lien entre la candidate et des stars d’Hollywood et levant des fonds pour elle, nous apprend Wikipédia, qui rappelle que le violeur présumé a été fait Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique par la reine Elisabeth II, pour sa contribution à l’industrie du cinéma britannique, que le président Nicolas Sarkozy lui a remis la Légion d’honneur et qu’en mars 2015 il a reçu une distinction du Centre Simon-Wiesenthal pour ses actions humanitaires, qui avaient fait de lui, selon les termes de son introducteur Jeffrey Katzenberg, un «très gentil garçon juif».

Hillary Clinton ne sera jamais présidente et les actrices à l’affût d’une promotion canapé misent aujourd’hui sur le frère Weinstein et sur d’autres producteurs. Sic transit

Claude Paschoud

Thèmes associés: Cinéma - Société

Cet article a été vu 154 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions