Les bobets pourront voter! (Genevoiserie)

Les Genevois ont accepté en novembre dernier que le canton et les communes accordent le droit de vote aux handicapés mentaux sous curatelle générale, même ceux qui sont privés de discernement. En gros, cela signifie que des personnes que la justice civile a privées de leurs droits civils, estimant qu'elles sont incapables de gérer leurs propres affaires, seront capables de se prononcer sur la gestion de la République.

Considérant le nombre de niolus qui siègent dans le Parlement genevois, élus par des citoyens gravement privés de discernement, on se dit que mille deux cents électeurs taguenets supplémentaires, ce n'est pas si grave!

C. P.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique genevoise

Cet article a été vu 2261 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions