Flair

Relatant le 22 août le tragique décès, dans l'explosion de son véhicule, de la journaliste russe Daria Douguina, fille d'un «idéologue proche de Poutine», 20 minutes expliquait: «Selon les enquêteurs, un engin explosif avait été placé dans le véhicule, et tout porte à croire que “le crime a été planifié à l'avance et commandité”.»

La puissance de déduction de ces enquêteurs force l'admiration. Et le souci d'exactitude manifesté par les auteurs du communiqué mérite d'être souligné. Grâce à tout ce petit monde, aucun lecteur du quotidien gratuit ne risque de s'imaginer que l'explosion était due à un engin non explosif, que ledit engin avait atterri dans la voiture par le plus grand des hasards, que le crime avait été planifié après coup et que personne n'avait investi un seul kopeck dans l'opération.

M. P.

Thèmes associés: Coups de griffe - Médias

Cet article a été vu 142 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions