Editorial

Les contribuables vaudois sont des vaches à lait. Le fisc vaudois est l’un des plus gourmands parmi les cantons suisses. Entre 2008 et 2021, il a engrangé en moyenne 659 millions de bénéfice par année1. Comme d’habitude, c’est la classe moyenne qui a trinqué le plus.

C’est pourquoi une initiative visant à «redonner du pouvoir d’achat à la classe moyenne» a été lancée par la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, la Chambre vaudoise immobilière et la Fédération patronale vaudoise. Concrètement, l’initiative prévoit une baisse de 12% de l’impôt cantonal sur le revenu et la fortune pour tous les contribuables, à l’exception des très riches, qui bénéficient du bouclier fiscal.

Points à souligner: cette baisse aurait pour effet une diminution des bénéfices de l’Etat, non de ses prestations et les communes ne seraient pas affectées.

On entend d’ici les cris d’orfraie de la gauche, hurlant à l’injustice sociale d’une mesure qui ne profiterait qu’aux riches à l’exclusion «des plus démunis». Nous sommes accoutumés à cette confusion entre les questions fiscales ou économiques et la protection des personnes «précarisées». Nous savons aussi que, pour les défenseurs prétendument exclusifs de la veuve et de l’orphelin, est riche toute personne qui ne bénéficie d’aucune aide sociale, d’aucun subside, d’aucune exonération; toute personne, en somme, qui subvient à ses besoins sans émarger au budget de l’Etat ou de sa commune et qui paie des impôts, même si elle connaît des fins de mois difficiles.

Dans le cas qui nous occupe, l’Etat de Vaud a en quelque sorte emprunté aux contribuables de l’argent qu’il a mis de côté au lieu de le restituer. Il serait donc naturel et souhaitable qu’il paie ses dettes, au moins en partie, et qu’il rembourse chaque vache à lait proportionnellement à sa contribution. Après tout, si l’initiative arrive en votation et qu’elle est acceptée, rien n’interdira aux belles âmes les plus aisées de donner les 12% économisés à des œuvres sociales, pendant que les «riches» les moins bien lotis verront s’améliorer quelque peu leur ordinaire.

Signons donc et faisons signer l’initiative «Baisse d’impôts pour tous»!

Pour se procurer des listes, il suffit de s’adresser au Comité d’initiative «Baisse d’impôts pour tous» / Case postale 1215 / 1001 Lausanne ou de suivre le lien https://baisse-impots.ch/wp-content/uploads/2022/11/Feuille_signatures_A4_version_web_1p.pdf.

Réd.

 

1 Plein Centre, magazine du Centre Patronal, novembre-décembre 2022.

Thèmes associés: Economie - Politique vaudoise

Cet article a été vu 246 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions