N’écrivez pas…

N’écrivez pas: «A propos d’un appel au Conseil fédéral à délivrer un visa à toutes les femmes afghanes, la Ville de Genève demande à Berne de “laisser plus de latitude aux cantons, aux villes ou aux communes qui souhaitent accueillir des réfugié-e-s afghanesˮ.»1 Ecrivez: «A propos d’un appel au Conseil fédéral à délivrer un visa à toutes les femmes afghanes, la Ville de Genève demande à Berne de “laisser plus de latitude aux cantons, aux villes ou aux communes qui souhaitent accueillir des réfugiées afghanesˮ.»

Il faut savoir ce qu’on veut: ou bien on parle uniquement des femmes afghanes et il n’y a aucune raison d’utiliser l’écriture inclusive, ou bien on veut inclure les hommes afghans et on écrit carrément «des réfugié-e-s afghan-e-s». Mais on ne prétend pas, alors, venir en aide aux seules femmes afghanes.

C’est bien joli de vouloir suivre les modes. Encore faut-il en connaître les arcanes, faute de quoi on sombre dans le grotesque.

Le pinailleur

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/appel-a-delivrer-un-visa-a-toutes-les-femmes-afghanes-473475587943.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Immigration - Médias

Cet article a été vu 629 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions