Douce nuit

La nuit de la Saint-Sylvestre a été calme en France, selon le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin1.

En effet, il n’y aurait eu que trois cent huitante interpellations, sept cent quarante-cinq véhicules brûlés – dont cent nonante-six en Ile-de-France – et une quarantaine de policiers et gendarmes légèrement blessés, soit une baisse, par rapport à l’année dernière, de 10% pour les interpellations, de 10% également pour les véhicules incendiés et de 40% pour les agents blessés.

Si on ajoute à cela que les attaques au mortier de feu d’artifice, dont je n’ai pas trouvé le nombre exact, ont diminué de 80% – ce qui signifie qu’elles n’ont tout de même pas disparu – et que, selon le ministre, se trouvaient sur les Champs-Elysées plus d’un million de personnes, soit, en gros, l’équivalent de la moitié de la population de la ville de Paris, on comprend que M. Darmanin se soit «particulièrement félicité du succès des célébrations parisiennes», qui devaient permettre de tester l’aptitude de la capitale à maîtriser l’accueil des centaines de milliers de spectateurs attendus à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Espérons que le calme qui a prévalu en France et à Paris dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier y régnera plus encore entre le 26 juillet et le 11 août de cette année olympique; que les pyromanes, saisis d’un brusque respect envers les forces de l’ordre, s’abstiendront d’exercer leurs talents sur les voitures malencontreusement garées dans les rues; et que les surmulots qui envahissent la ville lumière auront la courtoisie de rester dans leurs trous.

Soyons aussi optimistes que le ministre de l’intérieur français!

M. P.

 

1https://actu.fr/societe/nouvel-an-2024-380-interpellations-et-une-quarantaine-de-policiers-et-gendarmes-blesses_60512831.html.

Thèmes associés: Immigration - Politique française - Sports

Cet article a été vu 182 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions