Où étaient-elles?

Les étudiants des universités suisses ont manifesté leur solidarité avec les civils de Gaza par diverses occupations de locaux illégales. A Lausanne et Genève, les étudiants ont respectivement quitté les lieux ou été évacués après une à deux semaines de protestations.

A l’occasion de ces événements, M. Frédéric Borloz, conseiller d’Etat vaudois, chef du Département de l’enseignement et de la formation professionnelle, a déploré que «des messages injurieux, voire racistes et qui incitent à la haine» aient été écrits ou prononcés par des manifestants1. Il est donc patent qu’une partie au moins des pacifiques défenseurs des Gazaouis ont violé l’article 261bis du code pénal suisse.

Où étaient donc pendant tout ce temps les ligues spécialisées dans la dénonciation du racisme et de l’antisémitisme?

M. P.

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/unis-occupees-a-lausanne-le-mouvement-prend-fin-dans-le-calme-103106177

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Justice - Politique vaudoise

Cet article a été vu 120 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions